Eglise Saint Victor

Eglise Saint Victor

Fleurus , place Ferrer

Statue de Saint Victor, patron de l’église.

Soldat romain mis à mort à Marseille, en 290, il est célèbre à Marseille où saint Jean Cassien fonda une abbaye importante sous son patronage. « Victor », ce mot nous rappelle la « Victoire » du Christ sur la mort. A son exemple, st Victor nous rappelle que la véritable force n’est pas dans la force brutale des armes, mais celle de la charité et de l’espérance. Comme son Maître, Jésus, Victor nous enseigne à triompher du mal par l’exemple et le don de sa vie.

Fête : le 21 juillet

Dans le chœur, au-dessus de l’autel, Calvaire monumental, datant des environs de 1600. L’ensemble des personnages est fort expressif du mystère central de la foi chrétienne : le Christ qui donne sa vie pour nous dans un don total de lui-même, sacrifice actualisé, rendu présent, chaque fois qu’est célébrée la messe sur l’autel, situé juste en dessous. La Vierge Marie, (à gauche), debout, forte dans sa foi, nous apprend à accueillir l’amour de son Fils dans notre vie. L’apôtre saint Jean, (à droite), dans son évangile, témoignera de ce Dieu au Cœur transpercé qu’il a contemplé sur la croix, et il nous invitera à en témoigner à notre tour. Marie-Madeleine, (à genoux au pied de la croix), représente la foule des pénitent(e)s venant recevoir le pardon et la vie auprès du Christ.

A gauche, dans la nef, (à mi-distance), se trouve également une statue en bois, datant des environs de 1600, représentant le Christ flagellé, attendant sa condamnation à mort. Malgré toutes les accusations portées contre lui, il gardait le silence, nous disent les évangélistes. C’est également le thème du tableau qui orne l’autel latéral sud, (à droite du chœur). Ainsi est mise en valeur l’innocence du Christ, qui est comme un « agneau » qui ne se défend pas, mais qui donne sa vie par amour…

Le tableau de l’autel nord représente les bergers venant adorer l’enfant Jésus qui vient de naître – ainsi est suggérée, dans l’église, le début et la fin de la vie du Christ. Devant ce tableau, se trouve une statue de la Vierge Marie portant son Fils Jésus ; ce dernier porte le globe terrestre : car le Fils de Dieu se fait homme, petit enfant, pour sauver le monde.

Ces deux autels latéraux, œuvre de Brabant, datent de 1867. A remarquer la finesse des sculptures de l’autel sud ; dans les pilastres encadrant le tableau photo ci-contre), deux bustes apparaissent .Ils  représentent , à droite ,saint Paul et à gauche saint Pierre. Ils sont les chefs de file des apôtres qui ont annoncé le Christ.